PAGE MENU
CATEGORY MENU

Le Symposium sur la fiscalité africaine de l’IBFD arrive au Kenya

AMSTERDAM, Pays-Bas, 17 avr. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Le 4e Symposium sur la fiscalité africaine de l’IBFD réunit des spécialistes de la fiscalité issus du secteur, des sociétés, des pouvoirs publics, de la société civile et du monde judiciaire afin d’explorer les évolutions majeures de la fiscalité internationale en lien avec l’Afrique. L’édition de cette année du symposium se déroulera du 9 au 11 mai, au Sarova Whitesands Beach Resort à Mombasa, au Kenya.

En trois ans à peine, le Symposium sur la fiscalité africaine de l’IBFD est devenu le grand rendez-vous annuel de la fiscalité en Afrique. Initiative annuelle du groupe de réflexion autonome du Centre for Studies in African Taxation (CSAT) qui fait partie intégrante de l’IBFD, le Symposium sur la fiscalité africaine constitue une plateforme pour mener des discussions sur les évolutions et les questions en matière fiscale au niveau international dans la mesure où elles ont un lien avec l’Afrique.

Parmi les thèmes principaux abordés cette année à l’occasion du symposium figureront l’impact de l’Instrument multilatéral sur les conventions fiscales bilatérales, les enjeux de l’économie numérique dans le contexte de la fiscalité africaine, les enjeux liés aux prix de transfert et à la fiscalité indirecte en Afrique, l’échange d’information dans le monde et la transparence fiscale dans l’ère post-BEPS. Le symposium se déroulera en anglais, avec interprétation simultanée en français.

« De tous les événements à travers le monde qui se concentrent sur les évolutions récentes de la fiscalité internationale, rares sont ceux où ces questions sont abordées sous l’angle du contexte de la fiscalité africaine. C’est précisément ce qui rend cet événement si unique », déclare Belema Obuoforibo, Directeur du Knowledge Centre de l’IBFD. « Le Symposium sur la fiscalité africaine est un des axes de travail important de l’IBFD pour atteindre ses objectifs qui visent la construction d’une expertise en matière fiscale dans la région en discutant d’avis bien documentés et en explorant des solutions pratiques qui fonctionnent dans un contexte africain. Nous avons hâte d’accueillir des professionnels spécialistes de la fiscalité venus de toute l’Afrique et du monde entier ».

L’événement a rapidement affiché complet, un nombre de places limité reste disponible avant la date de clôture du 23 avril. Pour s’inscrire et en savoir plus sur les thèmes abordés, les intervenants et le programme, veuillez consulter le site de l’IBFD.

Avec le soutien de :
AITA (Africa Industry Tax Association)
Commonwealth Association of Tax Administrators
West African Tax Administration Forum
International Fiscal Association South Africa

Coordonnées : Sorrel Hidding, Directrice marketing au +31 (0)61-332 5049 ou s.hidding@ibfd.org.

À propos de l’IBFD
IBFD est un leader mondial en matière d’expertise fiscale internationale, qui apporte depuis longtemps son soutien et sa contribution à la recherche fiscale et aux activités académiques dans ce domaine. En tant que fondation indépendante, l’IBFD s’appuie sur son réseau mondial d’experts en fiscalité et sur son Knowledge Centre pour servir les entreprises classées au Fortune 500, les gouvernements, les cabinets de conseil internationaux et les conseillers fiscaux. Basée à Amsterdam, l’IBFD possède des bureaux régionaux à Pékin, Washington et Kuala Lumpur. Le Library and Information Centre de l’IBFD est largement considéré comme l’établissement de recherche le plus important au monde dans le domaine de la fiscalité internationale et comparative.

Reconnue comme le premier portail d’expertise dans le domaine de la fiscalité et de la législation transfrontalières, la puissante Plateforme de recherche fiscale de l’IBFD permet aux professionnels de l’impôt dans le monde d’accéder à un grand nombre de contenus fiables et précieux, permettant un travail plus rapide et plus efficace.

La couverture complète de l’IBFD inclut en outre des cours, des revues et des livres, ainsi qu’un Master’s in International Tax Law (en collaboration avec l’université d’Amsterdam). L’IBFD offre également des conseils gouvernementaux et des services de recherche pour les clients particuliers.

À propos du CSAT 
Le Centre for Studies in African Taxation (CSAT) fait partie intégrante de l’IBFD, une fondation indépendante à but non lucratif. Par conséquent, le CSAT est entièrement autonome. Les objectifs du CSAT sont l’étude et la fourniture d’avis bien documentés sur la fiscalité en Afrique, d’encourager la recherche menée par les Africains pour l’Afrique et de trouver des solutions pratiques qui fonctionnent dans un contexte africain.

Les objectifs visent le but du CSAT d’améliorer la capacité de l’Afrique à collecter les recettes fiscales nécessaires au financement des programmes de développement, à la gestion des services essentiels et à la réalisation d’une croissance économique durable. Ces objectifs viennent à l’appui des Objectifs de développement durable des Nations Unies de 2015, en particulier l’Objectif 17 : « Revitaliser les partenariats dans le monde aux fins de la réalisation des objectifs de développement durable ».

Related Post
PassionAir devient le premier exploitant d’avions Bombardier au Ghana avec trois avions Q400 MONTRÉAL, 13 août
PassionAir becomes first Bombardier operator in Ghana with three Q400 aircraft MONTREAL, Aug. 13, 2018
PassionAir becomes first Bombardier operator in Ghana with three Q400 aircraft MONTREAL, Aug. 13, 2018
Tags: ,

Comments are closed.